Sous d’abondantes gouttelettes de rosée cristallisées durant la nuit, la terre sommeillait. Derrière la maison, le soleil levant rougeoyait. L’air alourdi par le brouillard picotait vivement les narines de Mirko. L’homme contempla l’un de trois vigoureux bouleaux à l’écorce blanche et lisse, aux branches déployées, aux petites feuilles rousses. Il sourit tendrement : c’étaient sa sœur et lui qui les avaient plantés un beau jour d’automne où la vie leur souriait. Les arbres devenus robustes, ils avaient gravé leurs deux prénoms sur l’écorce de l’un d’entre eux.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Mirjana STANKIĆ